Qu’est-ce que c’est ?

I Feel Pretty est une comédie avec Amy Schumer. Il raconte comment Renée, une femme mal dans sa peau et manquant de confiance en elle, devient belle après être tombée de vélo pendant un cours de Soul Cycle. Seulement voilà : Renée pense que son corps  a changé alors qu’il est resté le même. Ce qui a changé, c’est sa perception d’elle-même, et ça va transformer toute sa vie.

Est-ce que c’est bien ?

J’étais pressée de voir ce film vu le résumé qui semblait parfait, mais j’ai été déçue. Au début, j’ai pensé que c’était parce qu’Amy Schumer n’a certes pas le physique « Hollywood » mais est loin d’être pour autant « hors normes ». Pourtant, je suis la première à dire que toutes les femmes ont des complexes qu’elles ne devraient pas avoir, alors qu’Amy Schumer joue une femme très complexée ne devrait pas me gêner. J’ai donc revu le film pour comprendre ce qui me gênait vraiment.

Et en effet, ce n’est pas parce qu’Amy Schumer n’est pas « assez grosse » que je n’ai pas été emballée par I Feel Pretty. Au contraire, elle aurait été parfaite pour jouer le rôle du femme complexée parce qu’elle n’a pas un corps parfait de magazine et ressemble à beaucoup de femmes… si on ne sous-entendait pas autant qu’elle n’a pas un physique facile. À travers plusieurs scène comme Renée qui casse son vélo en s’asseyant dessus, déchire son legging, le dédain d’une vendeuse, les réactions autour d’elle… on nous fait passer le message « ohlala vous avez vu, elle est grosse, elle est moche, elle ne ressemble à rien » alors que… non. Certes, c’était sûrement pour montrer le fait qu’elle est complexée mais j’ai trouvé ça très maladroit et beaucoup trop caricatural, ce qui n’était pas nécessaire (on peut faire de la très bonne comédie sans tomber dans la caricature et en reflétant la réalité).

Deuxième point négatif : celui du harcèlement de rue. Il y a plusieurs scènes de harcèlement de rue mais qui ne sont pas du tout vues comme telles. Renée se sent flattée quand elle a l’impression qu’on la siffle dans la rue ou qu’on la drague au pressing. Et bien sûr, avant qu’elle se pense belle, ça ne lui était jamais arrivé. Pourquoi ça me pose problème ? Parce que se faire siffler dans la rue, se faire accoster au supermarché ou au pressing, ce n’est pas cool, et ça n’arrive pas qu’aux jolies filles. C’est un sujet très sérieux, ce n’est pas flatteur, et ça arrive à toutes les femmes. Ce n’est pas une question d’être belle ou pas, d’être mince ou pas, c’est une question de domination et d’humiliation. Dire que tout ça, c’est flatteur et pour les jolies filles, c’est le discours de ceux qui harcèlent.

La petite note positive

Est-ce qu’il y a du positif à tirer de ce film ? Je sais que beaucoup de personnes l’ont apprécié et que ce film leur a fait du bien. Tant mieux, même si quelque chose n’est pas parfait, s’il peut aider des personnes à se sentir mieux, c’est déjà un début. Certaines scènes sont amusantes et je vois aussi le côté « feel good » de ce film. Malgré ses défauts, il reste divertissant même si pour moi, il est à côté de la plaque et a raté son sujet.

Et vous, qu’est-ce que vous avez pensé de I Feel Pretty ?

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ « KIFFE TON BODY »

Groupe Facebook Kiffe ton body

ÇA SE PASSE AUSSI PAR LÀ


Envie de soutenir Fat Lobster ? Partagez ce contenu !