Regarder de plus près ce que tu as dans ta penderie peut être une des premières étapes importantes si tu cherches à trouver un look dans lequel tu te reconnais et dans lequel tu te sentiras bien, sans te laisser envahir par tes complexes. Avant d’attaquer un grand tri pour te débarrasser de ce qui t’encombre (physiquement et mentalement), commence donc par analyser ta penderie. Elle a plein de choses à te dire !

Pourquoi devrais-tu analyser ta penderie ?

Petite parenthèse avant de commencer : je suis *un peu* une fana des listes, des tableaux et de l’organisation. Ma réponse préférée à n’importe quel problème est donc de l’analyser sous toutes les coutures. Personnellement, ça m’aide à y voir plus clair mais aussi à mieux me connaitre et à voir ce que je veux vraiment. Si tu n’es pas du tout comme ça, les conseils qui suivent te sembleront peut-être un peu tirés par les cheveux mais j’espère qu’ils t’aideront quand même à faire quelque chose à ta sauce !

À moins d’avoir l’habitude de faire souvent un tri en profondeur de ta penderie, tu as sûrement chez toi des vêtements que tu n’aimes pas vraiment, qui sont trop petits ou que tu gardes parce qu’ils sont chargés émotionnellement. Et même si tu fais régulièrement du tri, tu as peut-être l’habitude de ne te débarrasser que de ce qui est usé, sans trop réfléchir plus.

Comme je le disais plus haut, faire une analyse de ta penderie est une première étape avant un grand tri qui va te permettre de repartir sur une base plus légère. En prenant le temps de te poser avec tes vêtements et de réfléchir à ce qu’ils t’apportent, tu vas sûrement découvrir quelques petites choses intéressantes. Cette observation va notamment te permettre de :

  • définir ta zone de confort vestimentaire et voir si pour toi c’est un concept déjà acquis ou quelque chose à étoffer.
  • déterminer tes goûts : les couleurs que tu aimes porter, les coupes dans lesquelles tu te sens vraiment bien, les vêtements qui te donnent confiance en toi, et bien sûr aussi tout ce que tu n’aimes pas et qui te met mal à l’aise.
  • repérer les erreurs d’achats que tu as tendance à faire.
  • découvrir les vêtements que tu n’oses pas porter mais qui t’attendent bien au chaud dans ta penderie !

Comprendre sa penderie pour se sentir bien dans ses vêtements

Comment procéder ?

Si tu te connais déjà plutôt bien, que tu es satisfaite en général de ton look ou que tu fais régulièrement du tri, une analyse rapide pourra être suffisante pour y voir plus clair. Mais si ton look est un peu ton problème du moment, que tu ne sais pas comment trouver ce style qui t’ira bien, ou que tu accumules depuis des années, le mieux je pense est de prendre le temps d’analyser chaque vêtement. Prévois donc un moment pour faire ça !

N’hésite pas à enfiler les vêtements si nécessaire, si tu hésites. Idéalement, fais cet exercice seule : ce qui compte c’est que ce que tu ressens, pas ce que pensent les autres. Pour chaque pièce, pose-toi ces questions :

  • À fréquence est-ce que je porte ce vêtement ? Est-ce que tu le portes souvent, de temps en temps ou rarement ?
  • Pourquoi ? Est-ce que tu ne portes pas souvent ce vêtement parce qu’il faut le repasser ou parce que tu ne te sens pas bien dedans ? Est-ce que tu le portes souvent parce qu’il est facile à enfiler ou parce que tu l’adores ?
  • Comment je me sens quand je le porte ? As-tu l’impression d’être aussi bien qu’en pyjama ? Le sentiment d’être invincible ? L’impression que tout le monde te regarde ? La sensation d’être boudinée ?
  • Qu’est-ce que j’aime dans ce vêtement ? Sa coupe ? Sa couleur ? Sa matière ? Ce qu’il te rappelle ? Ses détails ?
  • Qu’est-ce qui me déplait ? 

En répondant à ces questions, tu devrais déjà avoir une idée un peu plus précise de ce que tu as dans ta penderie, de ce que tu aimes, de ce que tu n’as pas besoin d’acheter ou au contraire de ce qui te manque. Pour pousser l’exercice un peu plus loin, tu peux ensuite classez tes vêtements en cinq catégories :

  • Les vêtements badass : ceux qui te donnent l’impression d’avoir des super-pouvoirs, qui font exploser ta confiance en toi, dans lesquels tu te sens invincible.
  • Les vêtements doudou : ceux qui ne te trahissent jamais, qui sont confortables et réconfortants, dans lesquels tu te sens bien même les pires jours.
  • Les vêtements défi : ceux que tu aimes mais que tu hésites parfois à porter parce qu’ils te mettent face à tes complexes et à tes incertitudes.
  • Les vêtements à oublier : ceux qui te dépriment dès que tu les enfiles, dans lesquels tu te sens déguisée, qui ne te correspondent pas, que tu trouves « bof » mais que tu portes encore par facilité ou quand le reste est à la machine.
  • Les vêtements du passé : ceux qui ne te correspondent plus, qui sont trop petits, trop usés.

Maintenant que tu connais ta penderie à fond, tu vas pouvoir t’attaquer à un tri qui fait du bien !

 

 

ça se passe par là ou en cliquant sur l’image

 


Partage le message !