Il n'y a pas de vêtements interdits - Fat LobsterAvez-vous dans un coin de votre tête une liste de vêtements, de couleurs ou de coupes qui sont pour vous « ce que vous ne pouvez pas porter » ? Moi aussi je l’ai eue cette liste. Il y avait dessus les robes moulantes, les jeans, les hauts courts, les couleurs claires… mais heureusement, plus le temps passe et plus cette liste devient un mauvais souvenir.

La meilleure chose à en faire, c’est en effet de l’effacer. Bye bye les interdits qui ne servent à rien.

Bonne nouvelle : vous pouvez TOUT porter

Comme je vous le disais la semaine dernière, il n’y a pas de règles à suivre en mode. Des grandes lignes éventuellement pour vous aider à choisir quand vous doutez, mais ça ça s’arrête là. Si ce que vous avez envie de porter ne respecte aucune règle mais que vous vous sentez tellement bien dedans que votre confiance en vous est plus haute que jamais, alors c’est que votre tenue est parfaite et qu’il n’y a rien à y changer. Même si votre Mamie trouve que ce serait mieux sans les bottes, que les magazines vous disent qu’on ne mélange pas ces imprimés ou qu’un.e imbécile trouve qu’il faudrait cacher un peu plus vos bras.

Rien ne vous est interdit, vous pouvez tout porter. Bien sûr, avec certains jobs, il faut savoir adapter sa tenue, mais le reste du temps, faites ce que vous voulez. Votre corps ne devrait jamais être une barrière pour porter tel ou tel vêtement. Les barrières, c’est vous qui les mettez, parce que vous êtes complexé.e, parce que vous avez peur du regard des autres… Mais ce qui est bien, c’est que tout ça, ça se change. Le regard des autres, on peut apprendre à ne plus y faire attention, et même souvent se rendre compte que ce qui nous paraissait fou passe en fait complètement inaperçu. Les complexes aussi on peut les oublier, en apprenant à reprendre confiance en soi, en donnant plus d’amour à son propre corps et en trouvant des vêtements qui ont ce petit truc « feel good ».

Bien sûr, des barrières on en a forcément, mais elles ne devraient être rien d’autre que « je ne porte pas de jean parce que je n’aime pas les jeans », et jamais « je ne porte pas de jeans parce que je suis trop grosse. » Alors, oui, quand on n’a pas une morphologie qui rentre dans les clous du 38-46, ça peut se compliquer pour trouver les bons vêtements. Mais à l’heure du shopping en ligne, on peut tout trouver, ou presque, en quelques clics. Et si vraiment la magie d’Internet n’a pas fonctionné, disons plutôt « je n’ai pas encore trouvé de jean vraiment bien coupé pour moi » plutôt que « les jeans c’est pas possible avec mon ventre ».

Ça n’a pas l’air de grand chose, mais commencer par changer la façon dont on dit les choses, ça fait beaucoup. Enlever le négatif quand on parle de son corps, c’est lui dire « je t’aime » un petit peu à chaque fois. Et ne plus faire de généralités sur ce qu’on ne peut pas porter, ça aide aussi. Tout d’un coup, on ouvre plein de portes, et c’est comme ça qu’on se retrouve à essayer un vêtement qu’on aurait peut-être même pas regardé et qui nous va comme un gant.

Fantasme ou réelle envie ?

Quand on est convaincu.e qu’on ne peut pas porter de chemise à cause de ses seins, de pantalon à cause de son ventre ou de jupe courte à cause de ses cuisses, on peut facilement voir ces vêtements comme des rêves impossibles à atteindre. Le vêtement parfait qui, hélas, ne sera jamais fait pour nous.

Et c’est comme ça qu’on oublie de se poser la vraie question : est-ce que j’ai vraiment envie de porter ce vêtement ou est-ce qu’il ne me plait pas juste parce que je le pense inaccessible ? 

Imaginez ce vêtement que vous vous interdisez. Imaginez vous le porter. Pas en étant plus mince / plus musclé.e / plus grand.e… Imaginez vous le porter avec le corps que vous avez aujourd’hui. Imaginez que vous avez trouvé ce vêtement parfaitement coupé pour vous. Est-ce qu’au final il ne vous correspond peut-être pas tant que ça ? Gardez-le dans votre boite à fantasmes, et peut-être qu’il vous aidera à trouver l’inspiration pour un autre look ! Si au contraire il vous semble toujours être la pièce parfaite, alors ne le regardez plus en boutique sans l’essayer et retournez les internets si nécessaire pour le trouver dans votre taille et avec la bonne coupe.

Dans le prochain article, je vous donnerai quelques idées pour intégrer à votre penderie ces vêtements qui vous font envie mais qui vous font un peu peur. En attendant, bravez vos interdits !


Envie de soutenir Fat Lobster ? Partagez ce contenu !