La semaine dernière, je vous parlais du shopping positif. Quand on cherche à se réconcilier avec son corps, adopter une attitude positive (et pas seulement en faisant du shopping) permet de beaucoup progresser. Pas facile en effet d’aimer son corps quand on tombe facilement dans les pensées négatives. Et c’est un peu un cercle vicieux : je ne m’aime pas, je me focalise là-dessus, je déprime et je m’aime encore moins.

Certes, garder un esprit positif quand on se sent complexé.e par son corps, ce n’est pas forcément facile.  Mais sans être pour autant un petit soleil tout le temps (on a aussi le droit de ne pas aller bien), en apprenant à cultiver le positif, vous arriverez petit à petit à appliquer cette pensée à la façon dont vous voyez votre corps.

Voir la vie en positif

Dire qu’il faut positiver c’est bien facile à dire mais c’est plus difficile à faire. Quand on n’a pas le moral, quand on n’aime pas son corps, quand on a l’impression que rien ne va, positiver peut sembler être un concept en dehors des réalités, un truc inventé par des gens avec qui la vie est toujours sympa.

Inviter le positif dans sa vie, ce n’est ni se forcer à sourire quand ça ne va pas, ni être toujours débordant.e de bonheur. Les émotions difficiles sont aussi nécessaires et les ignorer n’apporte rien de bon. Mais entre écouter ses émotions négatives et se laisser submerger par elles, il y a une différence.

La prochaine fois que vous passez par un moment où vous n’aimez pas votre corps, prenez le temps de vous poser dans le calme et de vous concentrez sur ce qui se passe. Que ressentez-vous physiquement ? Quelles émotions ? Quelles pensées vont avec ces émotions ? Prendre le temps d’analyser un moment difficile, ça ne le rend pas forcément plus facile, mais ça aide à le digérer un peu mieux (voici d’ailleurs sur le sujet des émotions une chouette bd, que j’ai découverte dans la newsletter Sister Letter).

Accepter ses émotions difficiles et rester positif.ve, ce n’est pas incompatible, bien au contraire. Quand quelque chose ne va pas, acceptez ces émotions puis essayez de compenser en remarquant ce qui va bien. Parfois ce n’est pas grand chose : la couleur du ciel, porter ses chaussures préférées du moment, écouter une chanson qu’on aime… une toute petite touche de bienveillance peut être suffisante pour se réchauffer en attendant que passe la tempête. Le plus important c’est de garder en tête que derrière les nuages, il y a un ciel bleu.

➙ Voir aussi S’autoriser l’imperfection

Comment utiliser la pensée positive pour apprendre à s'aimer ?

Comment adopter le positif pour son corps et son look ?

Idéalement, il faudrait comprendre d’où viennent nos complexes et ce qu’ils représentent pour vraiment réussir à s’en débarrasser. Mais cette introspection n’est pas facile à faire (et un sujet complexe que j’essaierai d’aborder plus tard).

Pour se réconcilier avec son corps on peut cependant déjà commencer par intégrer un peu de positif à son quotidien. J’aimerais vous dire « arrêtez de vous auto-critiquer » mais je sais à quel point il peut être difficile d’arrêter ces pensées. Alors quand vous vous surprendrez en pleine auto-critique, ajoutez quelques compliments : « ok j’ai des grosses cuisses mais j’ai aussi un super fessier que je kiffe. ». Tout de suite, on s’apprécie un peu plus.

Modifier sa façon de s’exprimer c’est aussi une bonne façon d’adopter le positif. Comme je le disais dans d’autres billets, essayez de ne plus tout mettre sur le dos de votre corps. Au lieu de penser « je suis trop grosse pour cette robe », dites-vous plutôt que la robe est mal coupée ou que cette forme n’est pas pour vous, et surtout que ce n’est pas grave, il y en a d’autres des vêtements, qui vous iront bien mieux. Quand vous vous surprendrez à avoir des phrases négatives, parce qu’on ne peut pas tout changer en un claquement de doigts, ne vous en voulez pas et corrigez-vous, tout simplement.

Penser et parler de façon positive ça peut sembler n’être pas grand chose, mais à force de pratique vous verrez qu’on ne peut en tirer que des bénéfices.

➙ Voir aussi :Peut-on vaincre ses complexes physiques ?

 

 

 

ça se passe par là ou en cliquant sur l’image


Envie de soutenir Fat Lobster ? Partagez ce contenu !