Tu peux écouter cet épisode directement sur ton appli de podcast préférée, et notamment sur Apple PodcastsStitcher, Podcast Addict ou SpotifyLes autres épisodes du podcast sont à retrouver par là.

Je suis gros : et alors ?

Avec La Grosse Conversation, je m’intéresse au rapport au corps en général, et pas uniquement au « surpoids ». Mais dès le début de ce podcast, j’ai décidé de laisser une belle place aux personnes grosses. Parce qu’on les ignore souvent déjà et qu’elles ont doit à la parole, mais aussi parce qu’au final notre grossophobie intériorisée est à mon avis la source de la majorité de nos complexes. Écouter des personnes grosses parler de leurs poids, de leur corps, de leurs expérience, c’est un premier pas pour déconstruire cette grossophobie intériorisée, pour arrêter de les déshumaniser et pour les considérer avec tout le respect qu’elles méritent.

Être gros, dans notre société, c’est dur. Et plus tu es gros, plus tu dois subir des agressions extérieures. Ce qui fait le plus de mal, et qui accentue le mal-être des personnes grosses, c’est sûrement le regard que les autres portent sur elles, et les remarques grossophobes si courantes. C’est à nous tous et toutes de changer nos comportements pour créer un monde bienveillant et plus tolérant. 

Pour cet épisode, je suis allée discuter avec un homme gros et trans. Il faisait beau, nous avons déjeuné ensemble et Tristan m’a parlé de plein de choses. De ce regard des autres justement, de la grossophobie constante, de la perception  et de l’affirmation de soi, de faire du sport quand on est gros, et de l’importance de laisser le passé derrière pour avancer. C’était très chouette et j’espère que notre échange va te plaire !

Tu peux retrouver Tristan sur Twitter @SupremeMushroom  et sur Instagram @tristan______.

Pour me soutenir c’est sur Tipeee (je t’explique tout par là). Tu peux aussi me suivre sur Instgagram @lefatlobster et t’inscrire à la Love Letter.

Les références de cet épisode :

Tu peux partager cet épisode sur Pinterest !


Partage le message !