Prendre cinq minutes pour réfléchir avant d’acheter et bien choisir ses vêtements, c’est une habitude qui ne peut être que bénéfique, et pour plusieurs raisons. 

À une époque où l’écologie est un des sujets qui nous préoccupe le plus, et sachant que l’industrie de la mode est non seulement polluante mais aussi très moyenne d’un point de vue éthique, il est normal de vouloir mieux consommer. Et donc de ne pas acheter à tout va des trucs qu’on ne portera qu’une fois. 

Quand on cherche également à se sentir bien dans sa peau, à se défaire de ses complexes et des injonctions de beauté, les vêtements deviennent un outil d’affirmation de soi et une façon de se sentir bien. 

Enfin, les vêtements nous accompagnent au quotidien. Ils sont plus qu’une coquetterie ou qu’une expression de notre personnalité. Ils sont aussi ce qui nous permet de sortir dans le monde, de faire des choses, de bouger, de vivre quoi. 

Nous n’avons peut-être pas besoin d’une pièce entière remplie de fringues, mais nous avons besoin de vêtements. Alors autant bien les choisir

Peut-être que tout ça, tu en es déjà consciente. Mais entre le savoir et la mise en pratique, il y a souvent un gouffre ! Quand on a l’habitude de toujours prendre le même type de vêtement, de toujours choisir la même taille, de craquer dès qu’il y a une promotion, de se faire hypnotiser par les paillettes, alors forcément, on peut se retrouver devant une penderie pleine de vêtements qu’on ne porte pas sans savoir comment on en est arrivé là. 

Pour choisir des vêtements dans lesquels tu te sens bien, qui t’aident même à te sentir mieux, et que tu vas donc porter encore et encore, il y a quelques éléments très importants à voir à chaque achat. Que tu achètes neuf ou en seconde main, c’est la même chose. Ton but, c’est de repartir avec un vêtement qui va être un plus dans ta penderie, qui va soit te réconforter, te servir de seconde peau ou te booster pour te sentir au top. Et ça, même les vêtements les plus simples peuvent le faire. À condition de bien les choisir ! 

Dans cet article je t’explique le cheminement que tu peux avoir dans ta tête à chaque fois que tu envisages de te procurer un vêtement. Le but : déterminer si ce vêtement est fait pour toi. Est-ce qu’il est bien à ta taille ? Est-ce qu’il va booster ta bonne humeur et ton estime de toi ? Est-ce qu’il a sa place dans ta penderie ?

Le plus important pour bien choisir ses vêtements : qu’est-ce que je ressens ?

Comment tu te sens dans un vêtement, c’est ça qui compte plus que tout. Une robe peut être bien coupée pour toi, venir d’une marque éthique et écolo, être dans une qualité au top et pas chère (ceci dit si tu trouves ça tu me le dis parce que j’y crois moyen 😅), si tu ne te sens pas bien dedans pour x raisons, alors elle n’est pas faite pour toi. 

Avant même de te poser des questions pratiques (comme ce qui suit dans la suite de cet article), tu dois savoir ce que tu ressens dans ce vêtement. Est-ce que tu as des papillons dans le ventre quand tu te regardes dans le miroir ? Est-ce que tu te sens belle ? Est-ce soudainement tu  te trouves lumineuse ? Si tu ressens tout ça, tu as trouvé LE vêtement qui crie tout nom. 

Tous les vêtements qui ne sont pas un coup de foudre ne sont par forcément à jeter. C’est là que tu peux te demander si tu te sens « toi » dans ce vêtement. Est-ce que c’est un style dans lequel tu te reconnais ? Est-ce que tu as l’impression d’exprimer une partie de ta personnalité ? 

Sans te poser toutes ces questions forcément, tu peux tout simplement te concentrer sur tes émotions et ton ressenti physique. Qu’est-ce qui se passe quand tu enfiles ce vêtement ? Du plaisir, du malaise, de l’indifférence ?

Si sans trop savoir pourquoi, il y a quelque chose qui te met mal à l’aise, passe ton chemin. Bye-bye les vêtements complexants qui ne te font pas sentir comme une Queen 👋.

Le côté pratique : est-ce que j’arrive à bouger ?

Et puisqu’on parle de se sentir bien dans ses vêtements, il y a un autre élément à prendre en compte en plus de ce que tu ressens, c’est comment tu arrives à bouger. 

Ça peut paraitre une évidence : si je n’arrive pas à bouger dans un vêtement, je ne vais pas l’acheter. Et pourtant ! Bien entendu, un vêtement qui t’empêche vraiment de bouger, a priori tu ne vas pas le choisir. Mais le piège, c’est tous ceux qui sont dans l’entre-deux. Genre quand tu te dis « ouais j’arrive pas à lever les bras jusqu’en haut, mais j’ai pas besoin de lever tout le temps les bras, alors ça passe ». Franchement, j’avoue, moi j’ai déjà pensé ça. 

Résultat : des fringues pas confortables, parce qu’en fait si, tu as souvent besoin de lever les bras (sans déconner). 

C’est donc parti pour une petite séance de gym en cabine d’essayage. Vraiment. Lève les bras, baisse-toi, lève les jambes, fais semblant de répondre au téléphone, d’attraper un truc sur une étagère. Bref bouge un peu pour voir ce qui se passe. 

Si ça coince, si ça sert, si se relève trop, demande-toi si ce vêtement va vraiment être confortable ? Est-ce que tu vas avoir envie de le porter ? 

Un vêtement dans lequel tu ne bouges pas bien n’est pas un jugement sur la valeur de ton corps. Je ne le répéterais jamais assez : le prêt-à-porter, ce n’est pas du sur-mesure, ce n’est pas toujours bien coupé. Si ça coince toujours au même endroit, ne déprime pas en te disant que tu es mal foutue. Au contraire, réjouis-toi : si tu as remarqué ça, c’est que tu apprends à te connaitre et tu sais maintenant ce que tu dois vérifier en premier quand tu essayes pour voir si ça te va bien. 

Éviter les vêtements trop petits, c’est le plus facile : si ça coince, ça ne va pas. Mais éviter les vêtements trop grands, c’est une autre histoire. N’hésite pas à essayer plusieurs tailles pour voir ce que ça donne, particulièrement si tu n’as aucun soucis pour passer le vêtement que tu as essayé. Peut-être qu’avec la taille en-dessous tu te rendras compte qu’un pli qui disparait ou que les épaules tombent mieux. Et si la taille en-dessous ne te va pas, encore une fois ce n’est pas grave, ça ne veut rien, tu as bien fait d’essayer !

Penser l’ensemble : avec quoi vais-je le porter ?

Je suis sûre que tu as déjà vécu cette situation : tu essayes une fringues, et tu dis que ça irait super bien porté de telle façon. Une jupe par exemple serait parfaite avec des bottes et une chemise. Sauf que tu n’as pas de chemise, ni de bottes. Tu n’aimes pas trop ça même les chemises. Et donc au lieu de reposer tranquillement cette jupe sur son cintre, tu dis à ta copine de shopping « J’ai plus qu’à m’acheter une chemise et des bottes ». Où est la logique de cette pensée ? 

Avoir l’impression que tu devrais acheter une tenue entière pour porter un vêtement, c’est quelque chose qui devrait te mettre la puce à l’oreille. Si ce vêtement te ressemble vraiment, n’as-tu pas déjà quelque avec quoi l’assortir dans ta penderie ? 

Après bien sûr, il y a toujours des moments particuliers. Si tu t’habilles avec le même jean et les trois mêmes t-shirts depuis des années parce que tu ne faisais pas attention à ton look et que tu as décidé que tu voulais trouver un style dans lequel tu te sens vraiment bien, tu vas sûrement devoir acheter des tenues entières. Mais ça, c’est un cas bien à part. Et d’ailleurs, on change rarement du jour au lendemain. Il est plus probable que petit à petit tu intègres de nouveaux éléments dans ta penderie, qui vont avec les anciens. Pas que tu te fasses un relooking complet en une journée de shopping. 

Il y a aussi le cas de la tenue pour un événement, comme un mariage où il fait être très bien habillée. Mais ça, c’est encore un cas particulier. Ici, on s’intéresse à tes vêtements de tous les jours, et toute ta penderie forme un ensemble de pièces que tu vas assortir

Est-ce que tu dois pour autant dire non à la robe à sequins que tu adores, mais qu’honnêtement tu vas porter deux fois par an ? Je ne pense pas, parce que le vêtement, c’est aussi du kiffe. Et si cette robe t’éclate, tant mieux. Ça aussi ça t’aide à te réconcilier avec ta penderie. Mais tu diras peut-être non à la deuxième robe à sequins. Va plutôt t’acheter une robe que tu vas porter toutes les semaines. 

Quand on la pensée « ce vêtement serait top porté de telle façon mais je n’ai pas ça dans ma garde-robe », ça peut vouloir dire plusieurs choses. Peut-être que tu cherches une excuse parce que ce vêtement il te fait très envie mais tu as peur d’oser. Alors, cette jupe qui serait chouette avec une chemise, est-ce qu’elle ne serait pas aussi très chouette avec ton t-shirt préféré ? Essaye !

Cette pensée, elle peut aussi tout simplement vouloir dire que ce vêtement n’est pas pour toi. Ce n’est pas parce qu’une pièce est jolie et qu’elle te va que tu as envie de la porter. Quand tu doutes, et si tu peux, mets de côté et donne-toi du temps pour réfléchir. 

Et enfin : DÉ-CUL-PA-BI-LI-SER

Je viens de te bombarder d’infos et tu es peut-être entrain de te dire « Pfouah, laisse tomber c’est trop compliqué ». Reste avec moi, mon dernier conseils pour bien choisir ses vêtements, c’est de déculpabiliser et de s’écouter. 

Tu vas faire des erreurs, tu vas trouver que rien ne te va, tu vas avoir l’impression que tu n’arriveras jamais à mettre le doigt sur ce que tu veux et ce qui te fait du bien. C’est NOR-MAL. Ça ne veut pas dire que tu es nulle, que tu es mal foutue, que tu n’as pas le « truc » pour avoir du style. 

Tu vas peut-être avoir du mal à trouver des vêtements qui cochent toutes les cases, et ce n’est pas grave non plus. Tu vas acheter une fringue et te rendre compte au bout de quelques semaines que c’est peut-être un peu trop serré. Pas grave non plus. 

Tu vas apprendre en chemin, et la possibilité de te tromper ne devrait pas t’empêcher d’essayer. Si déjà, quand tu achètes un vêtement tu prends une seule minute pour réfléchir à quelques uns des points que j’ai abordés plus haut, tu vas apprendre beaucoup sur toi, faire moins d’erreurs d’achats, et surtout trouver des vêtements dans lesquels tu te sens vraiment bien. 

Des erreurs d’achats, j’en fais encore. J’en fais notamment parce que ma personnalité et mes besoins ne sont pas figés. Ils évoluent et donc les vêtements que je porte aussi. Ce qui me faisait du bien il y a trois ans est peut-être moins efficace aujourd’hui. Ça ne veut pas dire que ces vêtements sont bon pour quitter ma penderie mais que ma réflexion évolue dans l’acquisition de nouvelles pièces. 

J’en fais aussi parce que je ne suis pas toujours au top dans ma peau, et parfois mes complexes essayent encore de prendre la parole. Mais hé, ce n’est pas grave. 

Et quand on a du mal à trouver des vêtements à sa taille ?

Un des soucis avec la mode actuelle, c’est que quand on dépasse le 42, ça peut devenir plus compliqué de s’habiller.

Si tu as du mal à trouver des vêtements à ta taille, peut-être qu’en lisant tout ce que je viens de te dire, ta première pensée est que tu ne vas pas faire la fine bouche, tu prends ce que tu peux. Je vais rejoindre ce que je disais plus haut : ne pas chercher la perfection, mais juste t’orienter vers le mieux. 

Le confort ultime, le vêtement dans lequel tu es à l’aise dans tout tes vêtements, peut-être que c’est quelque chose qui te parait un peu compliqué si tu veux aussi que ce soit joli. Et c’est vrai. À l’heure actuelle, le vêtement parfait quand on a des formes, c’est dur à trouver. 

Tu peux donc déjà commencer par te dire qu’imparfait ne veut pas dire mauvais. Un vêtement qui ne coche aucune case, c’est sûr qu’il faut peut-être l’oublier. Un vêtement qui coche déjà quelques cases, ça peut être un bon départ. 

Prends aussi en compte de là où tu pars. Si tu n’aimes pas du tout ce que tu portes actuellement, trouver quelque chose qui n’est pas du plus grand confort mais dans lequel tu te reconnais, c’est un énorme pas en avant.  

Demande-toi aussi ce qui compte pour toi tout de suite. Qu’est-ce que tu vas rechercher en premier ? Qu’est-ce qui va vraiment te faire du bien ? Est-ce que pour le moment tu as besoin de t’affirmer et d’exprimer ta personnalité ? Ou est-ce que tu es dans une recherche de super confort ? 

Enfin, si tu commandes en ligne, prends bien tes mesures, consulte le guide des tailles (et pas juste une fois parce qu’il change d’une marque à l’autre), lis toutes les infos de la fiche pour voir notamment la composition et les autres indications qui peuvent être utiles dans ton choix. Regarde également les conditions de retours (le top étant bien entendu le retour gratuit ou en boutique), essaye dès que tu reçois et renvoie sans hésitation si ça ne va pas !


En résumé : les 4 actions pour choisir ses vêtements et en faire un véritable booster d’estime de soi

  1. Demande-toi comment tu te sens dans ce vêtement, fais attention à tes sensations, à tes émotions, écoute ton intuition.
  2. Essaye de bouger pour voir si le vêtement va te gêner ou au contraire accompagner tes mouvements avec fluidité.
  3. Pense avec quoi tu vas pouvoir l’assortir, s’il a sa place dans ta penderie.
  4. Déculpabilise, ce n’est pas grave si tu te trompes dans tes achat ou si tu n’arrives pas encore à trouver les vêtements parfaits. Tout vient en son temps ! 


Partage le message !