Pour s’accepter comme on est, je pense qu’il est important d’apprendre à connaitre son corps et à se familiariser avec lui. Tu ne vas pas aimer quelqu’un que tu ne connais pas. Et pourtant, nous avons beau vivre dans nos corps, nous en sommes parfois très éloignées.

Ton corps est là au quotidien à côté de toi, mais est-ce que tu le regardes ? Est-ce que tu le touches ? Est-ce que tu le connais vraiment ? Est-ce que tu lui apporte de la considération et du respect ?

Pendant longtemps, mon corps n’était pas vraiment moi. Je le voyais comme quelque chose d’imposé, j’avais l’impression d’être un bernard-l’ermite, abritée dans une coquille qui n’était pas vraiment à moi.

Pourtant mon corps, c’est bien moi, tout autant que mes pensées. Ce n’est pas parce que je ne peux pas le contrôler et lui faire prendre la silhouette que je veux qu’il est moins moi. Ce corps a toujours été moi, avec ou sans bourrelets.

En apprenant à considérer mon corps et à le connaitre, j’ai aussi commencée à me sentir plus à l’aise, moins gênée par le physique. Et ça, c’est un premier pas pour s’accepter et s’aimer 🙌.

Les gestes du quotidien pour faire connaissance avec ton corps et t’accepter comme tu es

Ton corps c’est toi, et donc forcément tu vis tous les jours avec. Raison de plus pour apprendre l’aimer et t’accepter comme tu es. Mais dans ton quotidien, tu n’es peut-être pas toujours tendre avec toi-même. Voici sept idées que tu peux tester pour te reconnecter avec toi-même et te dire un peu plus « je t’aime ».

Je te rappelle que je ne suis pas thérapeute. Mes mots peuvent t’aider mais ils ne feront pas forcément tout. Si tu ressens un véritable mal-être, ou tout simplement si tu en ressens le besoin, n’hésite pas à consulter un·e professionnel·le de la santé.

Se passer de la crème

Ça peut sembler très basique de te dire « passe de la crème sur ton corps », et pas du tout une recette self-love miracle. Seulement voilà : des recettes miracle il n’y en a pas, et ce sont parfois les plus petits gestes qui peuvent avoir un gros impact quand on les répète.

Première raison pour te passer de la crème sur le corps : déjà parce qu’avoir une peau hydratée c’est bien agréable.

Deuxième raison, et pas de moindre : c’est aussi une façon de prendre soin de toi, de te dire que tu as de l’importance. Si l’idée de toucher ton corps, tes bourrelets, tes vergetures te met mal à l’aise, c’est également un premier pas plus facile à faire pour apprendre à te découvrir.

Choisis une crème dont tu adores l’odeur, trouve-toi ton petit moment, et go ! Moi, j’adore m’hydrater la peau le soir et avoir des draps qui sentent la noix de coco.

Se toucher pour découvrir son corps

As-tu déjà pris le temps de découvrir ton corps en le touchant ? Je ne te parle pas d’effleurer ta peau du bout des doigts et de quelque chose qui soit forcément sensuel (même si tout ça c’est bien aussi), mais de vraiment utiliser le toucher pour te rendre compte de l’espace occupé par ton corps, de sa réalité.

Fais rouler ta peau et tes bourrelets, prends dans tes mains ton ventre, tes cuisses, tes bras, tes fesses, découvre tes contours quand tu es allongée, assise, debout.

Accepter ton corps, c’est aussi comprendre la place qu’il prend (et pas dans un sens négatif) pour affirmer qu’il est là et qu’il a le droit de se sentir bien.

Se masser

La douleur, c’est un truc que je connais bien. J’ai régulièrement des douleurs musculaires, articulaires et des maux de ventre. Aimer un corps douloureux, c’est difficile. Mais me masser dans ces moments-là m’aide non seulement à aller mieux mais aussi à faire preuve d’un peu plus de sympathie envers moi-même.

Que tu souffres de douleurs particulières comme moi ou pas, te masser (tranquillement hein, le but ce n’est pas de te faire mal si tu n’es pas une pro), c’est encore une façon de te dire que tu comptes, que tu as le droit de te sentir bien, de t’aider à te détendre et de faire connaissance avec ton corps.

Se regarder pour s’accepter comme on est

Nous sommes nombreuses à éviter de trop nous regarder quand nous nous sentons complexées ! Pourtant, t’habituer à voir ton corps, c’est aussi arrêter de le rejeter et le rendre plus familier.

C’est sûr que si te regarder nue ou en sous-vêtement dans un miroir en pieds ne te coûte pas trop, je ne peux que te conseiller de le faire. Ce n’est pas quelque chose qu’on fait facilement, et pourtant c’est un geste qui permet de se dire « Voilà à quoi je ressemble et c’est ok ». Quand tu te regardes, tu t’habitues à te voir et à faire de ce à quoi tu ressembles une nouvelle norme. Bien sûr, c’est à faire avec plein de bienveillance ! Pas de jugement, le but n’est pas de faire la liste de tout ce que tu n’aimes pas, mais juste de te découvrir.

Si ça c’est encore dur pour toi, tu peux déjà commencer par observer ton visage ou toutes les parties de toi que tu peux voir sans miroir. Tes mains, tes jambes, tes pieds, ton ventre, ta peau.

Se sentir bouger

Non, je ne vais pas te parler de sport, mais de tous les mouvements que ton corps fait au quotidien, même si bien sûr une activité adaptée à ta santé et à tes goûts ne peut que te faire du bien !

Sans faire de sport pour autant, ton corps est forcément dans le mouvement toute la journée. Même en restant assise, tu vas changer de position, te lever parfois. Tu peux observer tous ces mouvements, et regarder comment ton corps bouge, comment il s’adapte aux positions que tu veux prendre, comment il t’aide à faire ce que tu veux.

Porter ton attention sur tes mouvements, c’est te rappeler que ton corps est vivant et qu’il te permet de faire plein de choses. Tu peux d’ailleurs en profiter pour le remercier 💙.

S’écouter pour pratiquer le self-care

Ton corps, il te parle tous les jours. Il t’envoie des signaux pour te dire qu’il va bien ou au contraire, qu’il va mal. Apprendre à l’écouter, c’est arrêter de l’ignorer, et c’est aussi un pas pour te sentir bien !

Écoute tes douleurs, ta fatigue, tous les signaux physiques de tes émotions. Et prends le temps de faire ce que ton corps te dicte. Repose-toi, souffle, bouge, mange, hydrate-toi.

Pratiquer la méditation est notamment super pour apprendre à t’écouter et être plus ouverte aux signaux de ton corps. Sans aller jusque là si ce n’est pas ton truc, tu peux aussi tout simplement prendre un moment pour te poser, fermer les yeux et noter tout ce que tu ressens physiquement.

Voir aussi : Pourquoi la méditation a été importante dans mon chemin pour m’accepter

S’habiller avec bienveillance

Tu me connais : pour moi, tes vêtements sont ton atout n°1 vers plus de self-love. Alors comment peuvent-ils t’aider à mieux connaitre ton corps ?

Essaye déjà par changer ta façon de voir tes vêtements. Même si tu n’as pas encore trouvé le style dans lequel tu te sens bien, même si tu trouves que tu t’habilles de façon trop basique, commence par voir tes vêtements comme des alliés. Déjà, ils t’aident à te couvrir, à avoir chaud, à te protéger du soleil, et rien que pour ça tu peux les aimer.

Ensuite, ne les vois pas comme quelque chose qui te permet de te cacher, même si tu as des complexes. Trouve des petites choses pour te faire plaisir quand tu t’habilles (ça peut être simple, comme un bijou, un sac à main, une veste) et concentre-toi sur ça.

Voir aussi : Peut-on se sentir bien dans ses vêtements quand on est mal dans sa peau ?

Tu es un tout, et c’est ça ta force !

Il est très facile de se concentrer sur le négatif et de ne voir chez toi que ce qui te complexe et et met mal à l’aise. Tout le monde est comme ça, mais ça ne veut pas dire que tu ne peux pas décider d’essayer de voir les choses autrement, au moins de temps en temps.

Pour t’accepter comme tu es et te sentir bien dans ton corps, je pense qu’il faut déjà que tu commences par te sentir bien dans ta personnalité. Tu n’es pas juste un corps, tu n’es pas non plus juste une personne timide ou qui n’a pas confiance en elle. Tout va ensemble. Et tu peut-être aussi une personne créative, généreuse, bienveillante, drôle, forte, aimante…

Penser à soi comme un tout, c’est quelque chose dont je parle souvent, parce que même quand on a appris à être bien dans peau, il est facile de laisser encore le négatif prendre le dessus. De voir tout ce qu’on n’est pas mais qu’on aimerait être et d’oublier ses qualités.

S’accepter comme tu es, ça passe par ça : être consciente de tes défauts autant que de tes qualités. Tes défauts d’ailleurs, parlons-en : en sont-ils vraiment ? Quand il s’agit de ta personnalité, s’ils ne blessent personne, alors ils ne sont peut-être que des traits de personnalité. Tu n’es pas chiante, tu es exigeante. Tu n’es pas susceptible, tu es juste sensible.

Quand à tes défauts physiques… tu sais ce que j’en pense ! Tes imperfections font de toi un être unique. Oublions cette idée du corps parfait, tu es déjà fantastique.

Et toi, tu fais quoi pour mieux connaitre ton corps et pour t’accepter comme tu es ? Qu’est-ce que tu as envie d’essayer dans ce que j’ai proposé plus haut ? Tu peux tout dire dans les commentaires !

Partage cet article sur Pinterest !


Partage le message !