Accepter son corps et s'aimer - Fat LobsterAvant de pouvoir s’aimer, il faut déjà réussir à accepter son corps. Face aux réussites des autres ou aux messages body positive qu’on peut voir sur les réseaux sociaux, on peut parfois oublier que l’amour de soi se cultive et n’est pas quelque chose qui s’atteint du jour au lendemain.

Lire des messages sur l’amour de soi ou suivre des personnes inspirantes, c’est super. C’est peut-être ce qui va vous motiver à vouloir arrêter les régimes et à vous accepter tel.le que vous êtes… jusqu’à ce que vos complexes vous rattrapent et que, découragé.e, le changement vous paraisse impossible.

Rassurez-vous, il est tout à fait normal de penser ça et de passer par des moments de doutes ! Il ne suffit malheureusement pas de vouloir aimer son corps pour balayer ses complexes du jour au lendemain. C’est un chemin qui prend du temps, mais un joli chemin sur lequel chaque pas vous apportera un peu plus de bonheur.

Accepter son corps : une étape vers l’amour de soi

Avant de réussir à vous aimer, entièrement, dans toutes vous imperfections qui font que vous êtes vous, il faut déjà réussir à vous accepter.

Votre but ultime est peut-être d’être capable de sortir avec un crop top ou une robe moulante sans penser à vos bourrelets, ou de vous mettre en bikini sans avoir envie de cacher vos vergetures derrière un paréo. N’oubliez pas ce but ultime, un jour vous y serez et ce sera une grand victoire. Mais pour y arriver il va falloir passer par d’autres étapes.

La première c’est d’accepter son corps. Avant de vous dire « j’aime mon corps avec son gras, avec ses vergetures, avec les marques du temps… » bref, avec tout ce qui vous complexe aujourd’hui, commencez déjà par vous faire à l’idée que votre corps est comme il est.

Cette pensée peut paraitre un peu stupide. Après tout, vous êtes tout à fait conscient.e de ce qu’est votre corps puisque vous y pensez tous les jours en essayant de cacher ce qui vous semble horrible chez vous. Et pourtant ! Dans une société qui vit au rythme des régimes amaigrissants, on peut être en décalage avec la réalité de son corps, ne pas le voir tel qu’il est tellement on est habitué.e à l’imaginer tel qu’il sera une fois qu’on aura fini cet énième régime. Se dire, en plus de « mon corps est comme ça », qu’il ne sera jamais cette perfection que vous imaginez et qu’il changera au cours de votre vie, c’est ça qui est difficile.

Comment faire alors pour accepter son corps ? Quelques pistes :

  • rappelez-vous que maigrir / avoir le corps parfait ne va pas résoudre tous vos problèmes. Si quelque chose ne va pas dans votre vie, ce n’est sûrement pas la faute de votre corps, cherchez plutôt à régler ces soucis ou à changer ce qui ne vous rend pas heureux.se.
  • apprenez à recevoir vos émotions et à les gérer (pour celleux qui ne sont pas encore inscrit.e.s à la newsletter, je vous conseille d’ailleurs le podcast Change ma vie sur le sujet).
  • trouvez votre zone de confort vestimentaire, pour pouvoir vous sentir bien dans votre look tous les jours avant de réussir à oser porter ce qui vous fait peur.
  • oubliez les régimes qui sont une spirale infernale, sont souvent suivis par une reprise de poids et peuvent participer au développement de TCA. Essayez de réapprendre à vous familiariser avec votre appétit et avec vos envies, mais aussi de remarquer si vous avez tendance à compenser la tristesse, la colère… par la nourriture (s’en rendre compte est la première étape pour réussir à changer !)
  • et bien sûr, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel si vous pensez que votre relation avec votre corps ou avec la nourriture sont liés à des choses complexes et difficiles à gérer seul.e.

Il n’y a pas de petites victoires

Le problème des success stories c’est qu’on a tendance en les racontant ou en les écoutant à se concentrer sur la situation du début et la situation finale, sans se souvenir des petits détails entre les deux qui ont permis l’évolution. Bien sûr, on parle des grandes étapes, des changements et des prises de conscience qui ont tout changé. Mais pour arriver à ses grandes étapes, il faut passer par des victoires qui peuvent sembler moins importantes mais qui font tout autant avancer.

Essayer un vêtement qui vous fait peur même sans l’acheter. Donner / vendre vos vêtements qui ne vous vont plus. Commencer à critiquer quelqu’un sur son look ou son physique, vous en rendre compte et essayer de remplacer vos pensées par quelque chose de plus positif. Avoir tenté un petit changement dans votre look que peu vont remarquer mais qui veut dire quelque chose pour vous… Tous ces petits événements sont des briques que vous ajoutez à la construction de votre bien-être. Chaque pas, aussi petit soit-il, vous fait avancer, alors réjouissez-vous de tout ce que vous accomplissez ! Et les jours où ça ne va pas, parce qu’il y a forcément des jours où ça ne va pas, souvenez-vous que vous avez déjà fait un petit bout de chemin et que c’est ça qui compte.